Cap-Vert : le match entre voyage indépendant et voyagistes

C’est une question que beaucoup de voyageurs se posent avant de partir au Cap-Vert : vaut-il mieux partir avec un voyagiste ou en indépendant?

Les agences argumentent sur leur connaissance de la destination et leur expertise d’organisateur pour vous séduire. Les puristes du voyage en indépendant ne jurent que par l’aventure ! Qui a raison ?

Je vous propose un match comparatif.

Un match comparatif basé sur un cas concret pour vous aider à choisir

Plutôt que de partir sur des généralités j’ai choisi un cas concret : un voyage de trois semaines au Cap-Vert que j’ai réalisé en indépendant !

Je peux donc analyser, avec un regard critique, les propositions de circuits des voyagistes et comparer leur devis avec ce que le voyage nous a coûté en tant qu’indépendant.

L’article est structuré de la façon suivante :

Important !

Cet article n’a pas été subventionné et n’a fait l’objet d’aucun partenariat. Ce qui est plutôt inhabituel dans le petit monde des blogs de voyage.

Il reflète uniquement mon avis en tant que voyageur expérimenté et professionnel dans le secteur du transport et du tourisme. J’ai essayé d’être objectif et bienveillant mais j’assume mon point de vue.

 

Tous les textes en couleur corail indiquent un lien interne ou externe.

Pourquoi choisir le Cap-Vert comme destination pour le match comparatif ?

Le Cap-Vert est une destination de difficulté intermédiaire. Elle n’a pas les facilités des Canaries, mais reste plus aisée qu’un pays comme le Tadjikistan. La question de faire appel à un voyagiste, ou non est tout à fait pertinente.

En juillet 2022, avec mon conjoint, nous avons planifié en indépendant un voyage de trois semaines au Cap-Vert.

Je raconte en détail, comment nous l’avons programmé et vécu dans les trois articles suivants :

J’ai, ensuite, demandé à plusieurs agences et tour-operator de m’organiser un circuit similaire.

Est-ce qu’avec l’aide d’un professionnel nous aurions pu faire mieux et à quel prix ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble dans cet article.

Il est à noter que l’offre des voyagistes sur cette destination varie entre 8 et 15 jours. Leur demander de nous préparer un voyage de trois semaines est une durée inhabituelle. Ce sera l’occasion de mieux tester leur capacité à faire du sur-mesure.

Le voyage en indépendant que nous avons réalisé en juillet 2022

Nous avons visité 5 iles en 22 jours. Le rythme a été confortable et, si c’était à refaire, je garderai le même circuit.

  • Jour 1 : Paris – Praia (Ile Santiago) via Lisbonne en avion – Hébergement à Praia (1nuit)

 Ile de Brava

  • Jour 2 : Visite de Praia puis vol de Praia à Sao Filipe (Ile Fogo) en avion. En fin de journée, transfert en ferry vers l’ile de Brava puis, en voiture, jusqu’à notre hébergement à Fagua d’Agua (3 nuits)
  • Jour 3 et 4 : Randonnées à Fagua d’Agua
  • Jour 5 : Randonnée dans l’intérieur de l’ile de Brava – Hébergement à Nova Sintra (1 nuit)

Ile de Fogo

  • Jour 6 : Transfert en ferry de puis l’ile de Brava vers l’ile de Fogo en ferry – Hébergement près de Sao Filipe (1 nuit)
  • Jour 7 : Transfert en voiture vers la Caldeira et hébergement dans la Caldeira (2 nuits)
  • Jour 8 : Ascension du Gran Pico
  • Jour 9 : Randonnée vers Mosteiros et retour vers notre hébergement près de Sao Filipe en voiture (1 nuit)

Ile de Santiago

  • Jour 10 : Vol Sao Filipe – Praia (Ile de Santiago) puis de Praia à Tarrafal en voiture de location à travers l’ile de Santiago, du sud au nord – Hébergement à  Tarrafal (3 nuits)
  • Jour 11 et 12 : Repos et excursions autour de Tarrafal
  • Jour 13 : Retour en voiture de Tarrafal vers Praia, via Cidade Vielha, et vol de Praia à Mindelo (ile de Sao Vicente)

Ile de Santo Antao

  • Jour 14 : Ferry de Mindelo (Ile Sao Vicente) à Porto Novo (ile de Santo Antao) puis transfert en voiture vers notre hébergement à Ribeira das Patas (3 nuits)
  • Jour 15 et 16 : Randonnées autour de Ribeira das Patas
  • Jour 17 : Transfert en voiture vers notre hébergement dans la vallée de Paul (2 nuits)
  • Jour 18 : Randonnée dans la vallée de Paul
  • Jour 19 : Transfert en voiture vers Ponta do Sol puis randonnée jusqu’à notre hébergement à Cruzinha (2 nuits)
  • Jour 20 : Journée de repos à Cruzinha

Ile de Sao Vicente

  • Jour 21 : Transfert en voiture vers Porto Novo puis ferry vers Mindelo (Ile de Sao Vicente) – Hébergement à Mindelo (1nuit)
  • Jour 22 : Vol retour Sao Vicente – Paris en avion via Lisbonne
Carte circuit Cap Vert

Trois semaines au Cap-Vert, en indépendant, pour deux personnes : 5474 €

Le voyage en indépendant nous a coûté 5474 € pour deux, tout compris, pour trois semaines sur les iles de Santiago, Fogo, Brava, São Vicente et Santo Antao selon le décompte ci-dessous.

Nous avons en général dormi dans des hôtels confortables, voire de charme, et souvent pris des taxis ou voitures privées.

Cela représente déjà un beau budget, car visiter le Cap-Vert n’est pas une destination très bon marché surtout à cause des transports.

Il est important de noter que j’ai vraiment inclus toutes nos dépenses. 

2 Vols internationaux Paris – Praia et Sao Vicente – Paris via Lisbonne 1 153 €
3 Vols domestiques Praia – Fogo A/R et Praia Sao Vicente 554 €
4 Trajets en ferry pour aller à Brava et Santo Antao 68 €
Total des transferts en taxi, location voiture, essence 694 €
21 nuits en hôtel ou pension y/c taxes (soit 77 € par nuit en moyenne) 1 625 €
21 déjeuners (7 EUR par personne en moyenne) 290 €
21 diners (15 EUR par personne en moyenne) 623 €
Boissons y/c vins et alcools 321 €
Carte e SIM 1G achetée chez Ubigi 29 €
TSA (Taxe aéroportuaire à l’arrivée des vols internationaux) 62 €
1 randonnée guidée Fogo 55 €
3 randonnées à Brava, 1 randonnée à Fogo, 4 randonnées à Santo Antao libre 0 €
COUT TOTAL DU VOYAGE pour 2 personnes

5474 €

Ile de Brava

Comment ai je réalisé le match comparatif avec les voyagistes ?

Une recherche internet montre que le nombre de voyagistes vendant un voyage au Cap-Vert est considérable.

Pour un néophyte, il est difficile de s’y retrouver. J’ai décidé de ne retenir que celles que je connaissais déjà.

J’ai choisi quatre voyagistes parmi les plus réputés

  • Terres d’aventure est le voyagiste français le plus ancien spécialisé dans l’organisation de treks depuis 1976. Plutôt orienté sur les circuits en groupe, il a enrichi son offre avec des voyages individuels sur mesure.
  • Voyageurs du Monde est la référence des voyages haut de gamme sur mesure. Il est devenu, au fil des années, l’un des premiers voyagistes de France. Je suis curieux de voir ce que cette agence peut me proposer !
  • Marco Vasco est un voyagiste spécialisé sur les voyages sur mesure vendu sur internet. C’est le grand concurrent de Voyageurs du Monde.
  • Evaneos attire mon attention. C’est une plateforme digitale qui sélectionne, selon ses propres critères de qualité, des agences locales pour organiser des voyages sur mesure. L’intérêt est d’éviter un voyagiste intermédiaire pour réduire les coûts. Evaneos a sélectionné trois agences basées au Cap-Vert que je contacte. Leurs réponses étant très proches, je n’ai gardé que la meilleure proposition, celle de Nobai, pour cette analyse comparative.

J’ai adressé le même brief, par écrit, aux quatre voyagistes

J’ai joint les quatre agences par mail, ou leur formulaire de prise de contact, avec un message similaire que voici :

«Bonjour,

Nous sommes un couple et souhaitons découvrir les iles du Cap-Vert pendant trois semaines avec un focus sur les iles montagneuses (Santiago, Fogo, Brava, Sao Vicente, Santo Antao). Sal, Boa Vista ou Maio ne nous attirent pas trop.

Nous avons prévu d’arriver à Praia le 20 novembre et de repartir le 10 décembre depuis São Vicente.

Nous avons la cinquantaine et en bonne forme physique. Nous apprécions la marche, aussi nager, surtout après une rando. Nous ne recherchons pas le luxe, mais nous aimons les hôtels de charme ou bien situés.

Sauf si vraiment nécessaire, nous n’avons pas besoin de guide. Nous sommes indépendants et habitués à voyager. en fonction de ce qui se prête le mieux, selon vos conseils, nous souhaitons nous déplacer soit avec une voiture privée avec chauffeur ou soit avec notre propre voiture de location.

Notre budget est d’environ 2500 à 3000 EUR par personne tout compris»

Pour la petite histoire, j’ai utilisé un pseudonyme ! De même, dans cet article, les noms de mes interlocuteurs chez les voyagistes a été changé pour respecter leur anonymat. 

Les quatre voyagistes ont pris l’initiative de me téléphoner

Toutes les agences contactées m’ont ensuite proposé un premier rendez-vous téléphonique. L’objectif étant pour elles de davantage cerner nos besoins et également de m’expliquer les contraintes d’un voyage au Cap-Vert.

Cet échange est un bon point pour les quatre agences. Il m’a permis de mieux préciser mon brief, par exemple, sur la difficulté des randonnées que nous étions prêts à faire. Je leur ai aussi indiqué que nos dates étaient fixes, mais avec une petite souplesse de 24 h tant à l’aller qu’au retour pour tenir compte du fait que nous voyageons pendant des week-ends.

Je me suis présenté comme un voyageur expérimenté, mais qui souhaite l’aide d’une agence par souci de facilité et de gain de temps dans la préparation du voyage.

Je leur ai précisé que je n’avais jamais été au Cap-Vert, mais que je m’étais informé sur internet et en lisant le guide de voyage Géoguide.

C’est pourquoi j’avais déjà choisi mes iles en conséquence. Les iles de Brava, de Fogo avec son volcan et de Santo Antao sont celles qui me semblaient incontournables. J’avais cependant un doute sur l’intérêt de visiter Santiago, ile sur laquelle j’avais lu des avis très contradictoires.

Je me suis mis dans le même état d’esprit et de connaissance que j’avais au début de la construction de mon propre voyage.

Tous mes interlocuteurs ont fait preuve d’écoute et de sympathie !

Les quatre voyagistes m’ont ensuite envoyé une proposition de voyage et un devis

Il est à noter que les quatre agences ont été très réactives avec l’envoi d’une offre de circuit et d’un devis dans les deux à trois jours après notre entretien téléphonique.

Pour un test complet, il aurait fallu effectuer le voyage avec chacun des voyagistes… Ce qui n’était évidemment pas très réaliste.  Je me suis donc limité à l’analyse de la proposition des quatre agences, sans chercher à l’affiner, pour la confronter avec notre voyage accompli en tant qu’indépendant.

Mais le premier contact que j’ai eu par téléphone et le devis initial envoyé m’ont déjà appris beaucoup de choses sur le meilleur choix à faire pour un voyage réussi au Cap-Vert !

Pour le trajet international, afin d’être cohérent avec ma demande auprès des quatre voyagistes qui portait sur la période du 20 novembre au 10 décembre 2022, j’ai fait une simulation d’achat de voyage sur le site d’Option Way aux mêmes dates. C’est ce prix que j’ai repris dans le budget du voyage en indépendant. Pour toutes les autres dépenses ce sont celles que nous avons réellement payé lors de notre voyage en juillet 2022.

J’ai ensuite comparé le devis des voyagistes en rajoutant les dépenses non comprises avec notre budget de voyageur indépendant.

Plage Tarrafal sur l'ile de Santiago

L’analyse des propositions des quatre voyagistes sélectionnés

Mon travail a consisté à remettre sous un format comparable les propositions des voyagistes.

Dans cette partie, je reprends mes principales analyses. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous référer aux documents de travail que j’ai joint en annexe avec des liens hypertextes.

 

La proposition de Terres d’Aventure : le spécialiste du trekking 

L’agence propose sur son site internet un voyage, « Mosaïque du Cap-Vert », qui me semble être un bon point de départ pour construire le nôtre.

Il prévoit sur 13 jours la visite des iles de Fogo, Sao Vicente et Santo Antao. Il est indiqué qu’il peut être adapté pour un voyage sur-mesure.

Comme nous disposons de trois semaines, je demande donc à mon conseiller, Hervé,  s’il est possible de rajouter la visite des iles de Brava et Santiago au circuit « Mosaïque du Cap-Vert ».

Mon conseiller, après vérification auprès de son partenaire local, me fait savoir qu’il ne pourra adapter son circuit pour intégrer la visite des deux iles supplémentaires. C’est à moi de le faire, en indépendant, avant ou après, la prestation de Terres d’Aventure.

Il m’envoie un devis qui reprend juste le circuit de 13 jours proposé sur le site de Terres d’Aventure.

Concernant les hébergements je n’ai que de vagues descriptifs du type « Hébergement simple, charmant et convivial » sans indication du nom de la pension ou de l’hôtel sélectionné.

Le prix demandé est de 2540 € pour deux personnes hors billets d’avion tant internationaux que domestiques.

En rajoutant l’aérien, la taxe aéroportuaire, les repas non inclus, les boissons j’obtiens un total de 4742 € pour deux. Ce n’est pas très bon marché pour un voyage de seulement 13 jours et un circuit non personnalisé.

Seul bon point : la compensation carbone est comprise dans le prix du voyage.

La proposition de Voyageurs du Monde : Le voyagiste haut de gamme du sur-mesure

J’ai de fortes attentes vis-à-vis de ce voyagiste qui a très bonne réputation. Dans les années 90, j’étais allé les voir quelques fois à leur agence de la rue Sainte-Anne à Paris. Les conseillers étaient de vrais experts spécialistes de leur destination. Malheureusement, les prix étaient trop élevés par rapport à mon budget pour me permettre de partir avec eux.

Qu’en est-il en 2022 ? Que vont-ils me proposer que je n’ai pu faire en tant qu’indépendant ? Compte tenu de l’image que j’ai de ce voyagiste, mes attentes sont fortes !

Le contact téléphonique avec Mélanie est chaleureux, mais un brin ampoulé. On voit qu’elle a l’habitude de s’adresser à une clientèle qui a des exigences de service.

Elle me rassure sur la période choisie qui est la meilleure, car juste après la saison des pluies, mais avant celle de l’Harmattan qui souffle de manière désagréable en janvier.

Déception : Elle me dissuade fortement de visiter Brava car trop difficile d’accès et à cause de l’impossibilité d’y trouver un hébergement convenable.

Bien que j’insiste sur notre côté indépendant, elle me suggère vivement de prendre des excursions avec un guide, car il facilitera nos échanges avec la population en faisant la traduction. Selon elle, même dans une ville comme Mindelo, un guide est souhaitable pour aller dans des endroits confidentiels, comme l’atelier d’un luthier.

Elle me déconseille la location d’une voiture, car trop dangereux et qu’ils n’ont pas de partenaires loueurs fiables au Cap-Vert. Enfin, elle me met en garde sur le fait que les hébergements sur l’ile de Santo Antao seront très rustiques.

Je n’ai pas trouvé qu’elle a cherché à savoir quel voyage je souhaitais vraiment. C’est pourquoi je n’ai pas été surpris de voir que la proposition envoyée par Mélanie est la plus éloignée de mes désirs :

  • Comme spécifié dans notre échange téléphonique l’ile de Brava n’est pas comprise.
  • Un total de six nuits est prévu à Praia sur l’ile de Santiago, ce qui me semble beaucoup pour une ville qui présente peu d’attraits touristiques.
  • Seules trois randonnées sont incluses dans le voyage. C’est peu, alors que j’avais précisé que la marche était l’une de nos attentes.
  • Six excursions, plutôt chères, sont proposées en option dont trois sur l’ile de Santiago qui seront inévitable pour ne pas se retrouver bloqué autour de la piscine de l’hôtel. À noter que toutes les excursions sont accompagnées d’un guide francophone alors que j’avais indiqué que ce n’était pas forcément mon désir.
  • Le voyage international avec TAP Air Portugal prévoit, tant à l’aller qu’au retour, un transit de moins d’une heure à Lisbonne. Mélanie me rassure sur le fait que la compagnie attend les correspondances. Mais en tant que professionnel du transport aérien je conseillerai vivement d’éviter les correspondances trop courtes qui sont une source de stress avec un risque non négligeable de bagage perdu.
  • Mélanie me suggère un séjour balnéaire de 48 heures sur l’ile de Boa Vista qui ne concorde pas avec ma demande et, de toute façon, me semble trop court pour réellement en profiter.
  • Exceptés à Praia, les hôtels sont du même niveau que ceux proposés par les autres agences. Je n’ai pas vu la « touche » Voyageurs du Monde que j’attendais.

J’ai été surpris par le manque d’écoute à mes demandes. « Je voulais voir Brava, on a vu Boa Vista… » ! Mélanie savait mieux que moi ce que je voulais…

Le devis de Mélanie s’élève, pour deux personnes, entre 10 333 € et 12 081 € selon le nombre d’excursions choisi. Si je rajoute les dépenses non incluses comme les repas, le voyage avec Voyageurs du Monde me coûterait entre 11 293 € et 13 041 € au lieu des 5474 € payé pour un voyage en indépendant !

Certes, Voyageurs du Monde inclus quelques avantages supplémentaires comme la disponibilité d’un concierge sur place, la compensation carbone du voyage, un routeur wifi pour éviter des frais de roaming (limité à 3 Go) et un carnet de voyage.

Mais est-ce que cela justifie une telle différence de prix ? Honnêtement à la lecture de leur proposition je ne le pense pas. Je suis déçu.

La proposition de Marco Vasco : le voyagiste challenger du sur-mesure

Marie, la conseillère de Marco Vasco, est aussi quelqu’un de chaleureux. Elle me recommande de prendre un guide pour les randonnées, car, au Cap-Vert, les chemins ne sont pas balisés et il est parfois difficile de se repérer.

Le circuit proposé par Marie est assez proche de mes attentes. Il inclut bien l’ile de Brava à laquelle je tiens beaucoup.

La visite de Santo Antao est originale avec un trek itinérant de 4 jours. Au total, ce sont 10 jours de randonnées avec guide qui sont programmés. C’est plutôt une offre généreuse.

Marco Vasco  a organisé 4 nuits à Praia. C’est trop, je pense, car, comme je l’ai déjà dit, la ville n’est pas passionnante. Il aurait mieux valu prévoir aussi un hébergement à Tarrafal dans le nord de Santiago.

Les hébergements proposés sont simples et n’incluent pas d’hôtels ou de maison d’hôtes vraiment d’exception. 

Comme pour « Voyageurs du Monde », le voyage depuis Paris comprend un transfert d’une heure. Marie me rassure et me dit qu’il n’est pas possible de faire autrement. Ce qui est faux puisque j’ai trouvé, par moi-même, une alternative avec un transit de 3 h 55 à l’aller de Paris à Praia. Certes c’est long, mais cela évite le stress d’une correspondance ratée !

Le devis de Marie est d’un montant de 6655 €. En rajoutant les repas non compris, les boissons et les taxes d’hébergement et d’aéroport le voyage nous coûterait 7575 € soit 2583 € de plus que le voyage réalisé par nous-mêmes.

C’est cher, mais nettement plus raisonnable que le devis de « Voyageurs du Monde » pour une prestation qui se rapproche bien plus de nos attentes puisqu’elle inclue l’ile de Brava.

La proposition de Nobai partenaire d’Evaneos : le voyagiste 2.0 

La particularité d’Evaneos est de ne pas être un voyagiste ! Leur site internet est une plateforme de mise en relation avec des agences locales qu’ils ont soigneusement sélectionnées.

Pour donner suite à l’envoi de ma demande de devis sur le site d’Evaneos, je suis contacté par Romain de l’agence Nobai qui est basée à Mindelo au Cap-Vert.

Le contact téléphonique avec Romain est excellent. Il est celui qui m’explique le mieux la particularité des iles que j’ai présélectionnées et qui valide mes choix.

En préambule, il m’explique son positionnement par rapport à Evaneos et qu’en tant qu’agence locale il ne s’occupe pas des réservations pour les vols internationaux. Je devrais les acheter séparément par moi-même. Il m’oriente sur Option Way qui est le partenaire d’Evaneos pour les réservations des voyages aériens.

Romain me donne, notamment, un bon éclairage sur l’ile de Santiago pour laquelle je me pose le plus de questions. Pour lui, ses paysages, ses plages et son patrimoine sont sous-estimés par les touristes qui n’ont qu’une image d’insécurité et de surpopulation de sa capitale Praia. Il me recommande sa visite en autonomie avec une voiture de location. Cependant, il me déconseille d’y randonner, car les chemins sont moins spectaculaires que dans les autres iles et il vaut mieux se faire accompagner d’un guide pour éviter des agressions même si elles sont très rares.

Il me prévient que le projet qu’il va me proposer pourra être modifié par la suite à cause des compagnies de transport maritime et aérien qui ne donnent leurs horaires que tardivement.

Romain me précise aussi que la liaison maritime de Fogo à Brava est parfois interrompue à cause d’avaries techniques ou de la météo. Pour cette raison, il intégrera dans son programme la possibilité d’ajustements d’organisation de dernière minute entre les deux iles.

Il m’explique que les randonnées chez Nobai se font, à l’exception du volcan de Fogo, en autonomie. L’agence me fournira un roadbook détaillé, une carte des iles visitées et un fichier GPS à télécharger sur son smartphone.

Enfin, il m’indique que les hébergements dans le devis proposés ne seront réservés qu’après l’acceptation du devis. Il pourra donc y avoir quelques ajustements s’ils sont déjà complets à ce moment-là.

C’est clair, précis et j’ai vraiment l’impression d’avoir affaire à quelqu’un qui connaît bien le pays. De plus, Romain a pris le temps de me questionner pour bien comprendre nos attentes.

Le circuit proposé par Romain est, sans surprise, le plus proche de ce que nous avons réalisé avec un bon équilibre entre les différentes iles.

Le choix des hébergements est aussi bien fait. Il intègre, entre autres, la Quinta Cochete sur l’ile de Santo Antao et le King Fisher sur l’ile de Santiago qui sont ceux que nous avons préférés lors de notre voyage et qui sont des hébergements d’exception.

10 jours de randonnées sont prévues. Le fait qu’elles soient en autonomie nous donne une plus grande liberté pour les faire, ou non, selon notre envie le jour venu et à notre rythme. C’est un point que j’apprécie.

Cerise sur le gâteau, le devis proposé est très raisonnable. Il faut compter 4370 € auquel se rajoute le vol Paris Lisbonne (1153 €), les frais de repas, boissons et taxes non pris en charge (718 €).

Le voyage revient au total à 6241 €, soit seulement 796 € de plus que ce que nous avons payé en indépendant. Pas mal du tout !

Villa Quinta Cochete à Santo Antao

Le verdict du match comparatif entre voyage indépendant ou avec un voyagiste sur le Cap-Vert

Alors, quelle solution choisir ? Cela dépend de vous, de vos attentes et de votre profil de voyageur !

Le voyage indépendant est moins cher, plus gratifiant mais exigeant en termes de préparation et de gestion des imprévus

Si vous êtes un peu aventurier et que vous avez du temps pour préparer par vous-même votre voyage, je vous recommande de partir au Cap-Vert en indépendant.

La plus grande difficulté ce sont les transports inter-iles qui dont les horaires ne sont connus que tardivement et, sur place, ne sont pas très fiables tant par la voie maritime ou aérienne. Mais les voyagistes ne feront pas mieux que vous pour le gérer.

Contrairement à ce que disent certains voyagistes, les randonnées sont faciles à trouver avec l’aide de l’application « maps.me » et les indications données par vos hôtes dans les différents hébergements.

De plus, presque toutes les randonnées proposées par les quatre voyagistes sont devenues des classiques comme, sur l’ile de Santo Antao, la fameuse randonnée côtière entre Cruzinha et Ponta do Sol. Toutes les agences la suggèrent et nous l’avons également faite ! Ce n’est pas vraiment le sentier confidentiel que seule votre voyagiste connait et qu’il cherche, parfois, à vous vendre comme tel.

Sachez que presque tous les hébergements au Cap-Vert sont réservables par internet. Trouver les meilleurs nécessite cependant de passer beaucoup de temps pour bien se renseigner et comparer. Mais comme vous décidez, vous-même, vous avez la possibilité de choisir l’hébergement qui vous tente le plus. Sinon il faudra vous en remettre au bon vouloir du voyagiste.

L’étude des devis m’a montré que les hôtels choisis par les voyagistes sont très comparables, voir les mêmes, que ceux que nous avions choisi en tant qu’indépendants.

Enfin, réserver une voiture privative, ou un taxi, pour votre transfert, ou celui de vos bagages est très aisé. De plus, les chauffeurs sont très fiables tant en respect des rendez-vous que du prix demandé.

Alors, oui partir en indépendant exige beaucoup de travail de préparation et d’accepter d’avoir à gérer soi-même les imprévus. C’est aussi reconnaître que l’on se trompe parfois dans ses choix.

Mais quelle satisfaction de faire le voyage que l’on a construit par soi-même ! C’est la même différence qu’entre cuisiner soi-même son repas ou se faire livrer par Ubereats !

Le voyage organisé par un voyagiste est plus confortable mais offre moins de souplesse

Naturellement, passer par un voyagiste permet de gagner du temps sur la préparation du circuit.

Sur place, dans un pays comme le Cap-Vert ou les aléas de transport sont une réalité, l’assistance de celui-ci peut avoir son utilité.

Cependant, tant pour le Cap-Vert ou ailleurs, je ne peux que vous recommander d’acheter un guide de voyage, de lire mon blog et de vous renseigner au préalable sur la destination.

Même si la promesse du sur mesure est vantée par les voyagistes, leurs conseillers ont un temps limité à vous consacrer pour construire votre circuit. Être déjà un client éclairé avant le départ vous évitera des déceptions sur place.

Enfin, n’hésitez pas à mettre en concurrence plusieurs voyagistes. Mon test sur le Cap-Vert a montré que les différences de prix peuvent être considérables pour une prestation relativement proche.

Le meilleur voyagiste sur le Cap-Vert : Evaneos et son partenaire Nobai

Pour aller au Cap-Vert, si vous avez peu de temps à consacrer à sa préparation et que vous préférez être rassuré par une assistance sur place, je ne peux que vous conseiller de partir avec Nobai, l’agence partenaire d’Evaneos.

Leur rapport qualité/prix est imbattable. Lors de notre voyage nous avons rencontré des clients de Nobai qui étaient très contents de cette agence.

Et vous? Qu’en pensez-vous?

Vous avez, peut-être, un autre avis ? N’hésitez pas à le partager avec moi en commentaires !

Auteur voyageant sur BestFly

Commentaires

10 Commentaires 

  1. Merci pour cet article. Complet, instructif et transparent ce que j’apprécie tout particulièrement.
    Nous avons un voyage prévu en mars avec un budget un peu plus contraint mais votre compte rendu sera sans doute source de bonnes idées.

    Répondre
    • Merci beaucoup ! Le Cap-Vert est une destination que nous avons beaucoup aimé.

      Répondre
  2. Bonjour et merci pour cet article très détaillé.

    Vous avez réussi à démontrer la pluevalue de notre modèle qui n’est pas toujours évident à prouver.
    Je suis ravi que notre agent au Cap-Vert a pu répondre à vos attentes.

    Sachez également que la compensation carbone est également inclus dans le prix chez Evaneos.
    Retrouvez nos engagements pour le climat sur notre site : https://bettertrips.evaneos.com/fr/compensation-carbone/

    Répondre
    • Bonjour Roland,
      Merci pour votre commentaire. Je suis d’accord avec vous qu’Evaneos compense bien le carbone pour sa prestation. Mais celle-ci n’inclut pas le trajet international qui pour les destinations long-courrier représente un poste très important. Par contre, vous renvoyez le client sur le site de South Pole pour qu’il calcule et compense, ou non, par lui même ses émissions.

      Répondre
  3. Vous avez donc fait travailler une dizaine de personnes, dont finalement aucune n’a été rémunérée, pour… cet article ? Pas très pro, de la part d’un « professionnel dans le secteur du transport et du tourisme ».

    Répondre
    • Bonjour Pierre,

      J’apprécie les commentaires, même critiques, lorsqu’ils sont argumentés et ne sont pas anonymes.
      Dans votre cas, je ne sais pas qui vous êtes et ce que vous reprochez précisément au contenu de mon article. La seule chose que vous faites est de m’attaquer personnellement sans le moindre argument sérieux.

      Je publie cependant votre commentaire. D’abord dans un souci de transparence vis-à-vis de mes lecteurs et ensuite cela me donne l’occasion d’apporter quelques précisions sur mon approche.

      Avec cet article mon objectif est de montrer à partir d’un cas concret ce que coûte vraiment à un voyageur de faire appel à un voyagiste et les avantages, mais aussi les contraintes qu’il peut en attendre par rapport à un voyage en indépendant.

      A ma connaissance, aucun blog ne l’a fait de manière aussi approfondie que moi. Tous les articles que j’ai pu lire sont le plus souvent sponsorisés et naturellement ne montrent que le bon côté de la prestation « offerte » par le prestataire.

      Certes j’ai sollicité quelques personnes mais mon article peut-être aussi une source de réflexion pour les voyagistes afin qu’ils fassent évoluer leur offre pour mieux répondre aux attentes de leurs clients. J’ai passé beaucoup de temps à le rédiger et j’ai eu des retours de professionnels qui m’ont dit que c’est un travail de qualité et que j’offre gratuitement pour le bénéfice de mes lecteurs.

      Bien à vous.

      Jacques

      Ps : si vous souhaitez réagir vous pouvez le faire à la seule condition de me dire qui vous êtes et quelle agence vous représentez. Si vous restez anonyme je ne publierai pas votre commentaire.

      Répondre
  4. Bonjour Jacques,
    Ton article est très intéressant (comme les autres d’ailleurs!). Concernant l’Égypte, il faut être très sélectif pour les circuits organisés. À Louxor, beaucoup de touristes passent plus de temps dans les boutiques souvenirs que dans les lieux historiques, qui sont visités au pas de course. Il y a quand même quelques agences qui font du sur-mesure de qualité comme Les voyages de pharaon, qui propose une croisière en dahabiya, et des guides de qualité. Je tiens cette information d’un membre de ma famille. Les voyages en indépendant y sont tout à fait possibles avec un peu de préparation. Nous partons le mois prochain au Soudan. C’est clair que l’obtention des visas, du carnet de passage pour la voiture … sont des formalités un peu longues, mais quel plaisir de pouvoir rester quelques jours de plus dans un bel endroit et moins longtemps que prévu dans un lieu décevant.
    Au plaisir de te lire

    Répondre
  5. Bonjour Jacques,
    Au vu de la qualité de votre article , du travail fourni , du partage et de toutes les informations précisées ,je tenais à laisser un petit commentaire .
    Je suis habituée à organiser mes voyages moi même mais je ne connais absolument pas le Cap Vert et ses îles . Passer du temps à m’informer AVANT fait partie intégrante pour moi du voyage .
    Je suis toujours à la recherche d’une destination « idéale » pour février 2025 ( année de mes 50 ans) et j’avoue avoir pensé aussi aux Açores , bien qu’à cette période , cela me semble compromis .
    Bref … un tout grand merci pour cet échange passionnant .
    Cordialement,
    Karen

    Répondre
    • Merci Karen pour ce gentil mot. Je suis allé aux Açores et j’ai beaucoup aimé mais c’était en août !

      Répondre
  6. Bonjour Jacques.
    Merci pour votre article. Nous voulons prendre un voyage organiser, nous avons vu avec Evanéos. Votre article nous a rassurer.

    Nous allons donner suite je pense à leurs devis.

    CDT

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *