Comment j’ai créé « Travels of a Life » ?

Ce blog de voyage est un projet personnel que j’ai commencé en 2021 pendant les confinements. Je vous explique quelle a été mon approche pour qu’il devienne une réalité.

Travels-of-life.com est mon site personnel sur lequel je partage mon expérience du voyage, depuis plus de cinq décennies.

Au cours de ma carrière professionnelle, j’ai eu la charge de la communication pour des entreprises en tant que décideur, mais pas comme réalisateur ou créateur. J’ai saisi l’opportunité de ce blog pour acquérir, ou améliorer, des compétences dans la conception de sites internet, le graphisme, le rédactionnel et le référencement.

Le site est entièrement créé et géré par moi-même. C’est mon challenge ! La palette de savoir-faire à mettre en œuvre est vaste :

  • Trouver les sujets, enquêter, prendre des photos
  • Rédiger les articles, créer des cartes et choisir les visuels selon la charte graphique que j’ai définie
  • Administrer le site internet, y compris dans ses aspects les plus techniques
  • Faire connaitre le site et acquérir une audience
  • Traduire le site en anglais (le grand projet 2024)
  • Modérer les commentaires et dialoguer avec mon lectorat

C’est donc un site amateur, mais qui se veut le plus professionnel possible.

Les étapes de la création du site

Étape 1 : Apprendre à créer un site internet.

C’est le baba. Il existe des formules clés en main, du type « Blogger », faciles à mettre en œuvre. Elles ne me convenaient pas, car trop restrictives et donnant une image d’amateur.

Je choisis donc de le faire sur WordPress.org qui est la référence avec plus de 60 % de part de marché dans le domaine du CMS (Content Management System).

J’envisage très rapidement de suivre une formation. Présentiel ? Distanciel ? Je privilégie la deuxième formule. Elle a l’avantage de permettre un apprentissage selon mon rythme. Un stage en présentiel est court et dense. On n’a pas le temps d’assimiler et le niveau des stagiaires, souvent hétérogènes, fait que les cours vont trop vite ou pas assez.

Après une étude comparative, je sélectionne l’offre proposée par WPchef. Après 2 mois de cours, à raison de 10 à 15 heures par semaine, je me sens prêt pour lancer mon propre site. Aussi, je vous recommande chaleureusement cette formation de grande qualité si vous souhaitez créer votre propre site.

Grâce à celle-ci, alors que je n’avais aucune connaissance sur la création de sites internet il y a seulement quelques mois, vous êtes maintenant en mesure de naviguer sur mon blog.

Étape 2 : Choisir un hébergeur.

Sur les conseils de WPchef et des avis comparatifs lus sur le web, je sélectionne O2switch. C’est un hébergeur français qui propose une formule très complète sans limites de capacité (espace disque et trafic illimité). Leur réputation de sérieux et de fiabilité est très bonne pour un tarif modéré.

J’en suis, pour le moment, très satisfait.

Étape 3 : Trouver le nom du site

Simple ? Et, bien non ! J’en ai passé des heures là-dessus. Les meilleurs noms étaient déjà pris depuis longtemps. C’est une ancienne collègue d’Air France et amie, Giovanna Chiarelli Huet, qui m’aidera à trouver le nom du site : « Travels of a life ».

Le nom du site « Travels of a life » ou « Les voyages d’une vie » indique de façon explicite le positionnement du blog où je parle des voyages que j’ai réalisés au cours de ma vie.

Il est en anglais, car j’avais prévu, dès l’origine, qu’une version anglaise du site se rajouterait à la première qui est en français.

De plus, l’anglais est la langue communément utilisée par les voyageuses et voyageurs. C’est donc un clin d’œil, mais aussi un message pour les francophones. Je suis convaincu qu’une meilleure maitrise de l’anglais par ceux-ci, et notamment les Français, serait paradoxalement la façon la plus efficace de défendre les intérêts et la langue des francophones.

Enfin, pour améliorer le référencement sur les moteurs de recherche, je souhaitais impérativement avoir le mot « travel » dans le nom.

Pour limiter des erreurs d’adressage ou qu’un concurrent reprenne le nom j’ai protégé la marque sous quatre formes :

  • Travels-of-a-life.com
  • Travelsofalife.com
  • Travels-of-a-life.fr
  • Travelsofalife.fr

Travels-of-a-life.com est le site officiel. Les autres adresses sont redirigées vers celui-ci.

Étape 4 : Définir la charte graphique

Dans mon dernier poste, comme je le raconte dans mon histoire, j’avais la responsabilité de la marque « SkyTeam ».

Avec mon équipe, nous avions à définir la charte graphique de l’alliance « SkyTeam », puis d’obtenir l’accord des 19 compagnies aériennes membres, et enfin, faire appliquer les principes retenus. Un job passionnant, mais oh combien difficile ! Chaque compagnie avait sa propre conception de ce que devait être la marque. Trouver un consensus était loin d’être évident !

Aussi, pour définir la charte graphique de « Travels of a Life » j’ai pris un énorme plaisir à être le seul décideur !

Delphine Dauge Chomette, la responsable de l’agence Brandimage qui accompagne l’alliance dans ses problématiques de marque, et fut ma complice pendant mes 5 ans chez SkyTeam, me proposa gentiment de me faire une charte graphique sur mesure.

Après réflexion, je décidai de la faire moi-même. Le résultat serait peut-être moins professionnel, mais plus dans l’esprit de mon blog où mon défi est de tout faire par moi-même.

J’ai donc défini mon logo, mes typographies, ma palette de couleur selon le positionnement de mon site que je vous expose un peu plus loin dans cette présentation de la genèse de mon blog.

Étape 5 : Définir la ligne éditoriale

Il existe de très nombreux blogs de voyage. Ma particularité est d’avoir voyagé en tant que professionnel, mais aussi à titre personnel. Je décide d’organiser mon blog selon trois axes :

  • Inspiration en racontant mes propres voyages
  • Conseils en partageant mes meilleurs tuyaux
  • Réflexions en prenant du recul sur les questions du voyage et du transport.

Je choisis d’écrire et non de faire des vidéos ou des podcasts. La génération X est encore attachée à l’écrit. C’est un mode d’expression où je me sens plus à l’aise.

Pour les visuels, j’utilise surtout les photos, prises par moi-même ou mon conjoint. Les exceptions sont clairement indiquées sur le site. Je ne prétends pas être un photographe professionnel, mais je souhaite partager avec mon lectorat ce que j’ai vu et apprécié au cours de mes voyages.

Étape 6 : Faire connaitre le site

Internet est un univers fantastique pour s’exprimer. L’enjeu est de se faire entendre. Pour ce faire, j’applique les principes, plutôt complexes, de SEO (Search Engine Optimisation) que j’apprends au fur et à mesure de l’évolution de mon site.

Le défi est de rester moi-même et ne pas tomber dans le travers de certains blogs qui cherchent à optimiser leur audience au détriment du fond.

« Travels of a Life » est présent sur les réseaux sociaux. Ce n’est cependant pas ma priorité, car je n’ai pas envie de devenir un intasgrameur-euse où le blogueur se met en scène avec d’avantageuses photos de lui. J’évite aussi de donner mon opinion, sans nuance, en quelques dizaines de caractères sur X (ex Twitter) comme certains le font.

Étape 7 : Lancer une version anglaise du site

Après deux ans de vie du blog, j’ai décidé de lancer la version anglaise de « Travels of a Life » pour toucher une cible plus internationale.

Après une étude approfondie, j’ai choisi WPML pour la gestion du site bilingue et Deepl pour m’aider dans les traductions.

Le site en anglais est en cours d’élaboration. Il sera public dans le courant du 1er trimestre 2024.

 

Pier de Kowloon à Hong-Kong

La charte graphique de «Travels of a Life»

La typographie des titres

J’ai choisi Dancing Script. C’est une police de type manuscrite qui fait référence à l’écriture d’avant internet et les ordinateurs, époque que j’ai connu dans mes 20 premières années. Elle donne un esprit décontracté, informel et amical à mon site. Elle a été créée par un Argentin Pablo Impallari.

La typographie des textes

J’ai sélectionné Lato. C’est une police sans sérif d’origine polonaise créée en 2010 par Łukasz Dziedzic. Les détails semi-arrondis des lettres confèrent à Lato une sensation de chaleur, tandis que la structure solide offre stabilité et sérieux. Elle est très lisible et donne un look de modernité tournée vers le futur. Il contraste avec la typo des titres qui joue sur la nostalgie.

La palette de couleur

Je l’ai voulu dans des teintes chaudes et gaies qui invitent au voyage. Il fallait éviter d’avoir une tonalité trop « corporate », mais ne pas donner une impression « sapin de Noël » qui aurait fait trop amateur.

Le coloris principal du site est le bleu. Il exprime le ciel par beau temps. Le bleu est aussi la couleur dominante des compagnies aériennes, secteur pour lequel j’ai consacré 34 ans de ma vie professionnelle. Ce bleu est joyeux sans être flashy. (Bleu « Aéro » #88B2D3).

J’emploie également une version plus foncée de bleu qui rappelle les trains de nuit pour lesquels j’ai travaillé pendant mes études. Il n’est pas non plus trop noir, car il représente la nuit juste avant l’aube. (Bleu « Bdazzled Blue » #2C5777).

Le jaune est utilisé principalement pour les boutons du site. Il évoque la chaleur du soleil et attire le regard. Il relève la froideur que peuvent parfois donner les arrière-plans bleus. Il sert encore pour l’écriture des liens hypertextes sur fond bleu. (Jaune « Mustard » #FFDE5C).

Le rouge orangé souligne les liens hypertextes. Il trouve son origine comme pigment minéral dans la peinture à fresque jusqu’au milieu du XVe siècle. De ce fait, il évoque le côté artisanal du site. Sa teinte est aussi celle de nombreux coraux menacés par notre civilisation. C’est un message pour illustrer la fragilité du voyage. (Rouge orangé « Sinopia » #CC3D00)

Le jaune pâle évoque l’apparence du sable des plages ou des bâtiments de ma ville d’origine : Paris. Il sert à souligner l’arrière-plan de certains encadrés comme le texte précédent sur les étapes de la création de mon site. (Jaune pâle « Old Lace » #FEFAE)

Les noirs, plus ou moins denses, sont utilisés pour les titres et les textes.  

Enfin, le blanc, est la couleur principale du fond des textes. Il joue un rôle fonctionnel pour une lecture facile du blog. Il rappelle accessoirement la neige des paysages d’hiver.

Le logo

Le logo reprend la typographie Dancing Script avec son sens déjà décrit plus haut.

Il s’inscrit sur un losange de teinte jaune qui est une couleur optimiste et symbole d’espérance.

Le losange est une forme riche avec de cinq significations majeures qui expliquent le logo de mon site :

  1. Il est d’abord le symbole de la transmission. Appartenant à la génération X je souhaite être un trait d’union entre les générations plus anciennes comme les boomers et plus jeunes comme les millenials sur le thème du voyage.
  2. Il trouve son équilibre dans une dynamique. Sinon, la forme ne tient pas. Or, c’est bien l’esprit du voyage d’être dans le mouvement !
  3. Il réunit deux configurations triangulaires. L’une tournée vers le ciel où l’on retrouve les avions qui ont joué un rôle important dans ma vie. L’autre vers la terre, mon point d’ancrage.
  4. Il est un symbole de féminité, part de ma personnalité que j’assume. Les angles et les bords nets et pointus du losange reflètent ma masculinité.
  5. Enfin, le losange évoque un diamant. Derrière, il y a l’idée que le voyage est quelque chose de précieux et dont il faut garder le caractère exceptionnel.

Le logo s’exprime complètement sur le fond bleu principal du site.

Une version avec le jaune pâle « Old Lace » est possible sur les fonds foncés ou sur des photos, comme sur la page d’accueil du site.

Logo du blog Travels of a life
Logo du blog Travels of a life en blanc

Les critères de succès du blog

Je sais que le succès d’un blog se mesure dans la durée. Aussi, si dans quelques années mon blog existe toujours, que je continue à apprendre des choses et à prendre du plaisir à l’écrire ce sera déjà une grande réussite.

Trop de blogs meurent au bout de quelques mois, car les auteurs ont sous-estimé la charge de travail que cela demande et attendent des résultats rapides en matière d’audience.

Bien sûr, je serai heureux si mon blog est connu de beaucoup de monde. Mais je ne veux pas en faire un objectif. Je préfère privilégier la qualité. Avoir des retours positifs comme quoi mes articles ont aidé mon lectorat ou les ont fait réfléchir sur le voyage serait ma plus belle récompense.

Et la monétisation du blog ?  C’est le rêve de nombreux blogueurs de pouvoir vivre des revenus de leur site. Il ne faut pas se faire d’illusions, peu y arrivent. Je ne me fixe donc aucun objectif dans ce domaine, mais je serai attentif s’il y a des occasions qui se dévoilent ultérieurement.

Pour le moment, il n’y aucun lien d’affiliation sur ce site. Si cela change, je l’annoncerai très explicitement.

Enfin, même si le travail d’un blog est un exercice plutôt solitaire, mon dernier critère de réussite sera dans quelle mesure il m’aura permis de faire de belles rencontres physiques ! Soit pour des opportunités professionnelles ou de nouvelles relations amicales.

Deux ans après son lancement, je prends toujours beaucoup de plaisir à suivre mon blog !