Trois balades originales à vélo autour d’Amsterdam

Le vélo fait partie de la culture néerlandaise. Il serait dommage que vous ne profitiez pas de votre séjour amstellodamois pour faire au moins une virée à vélo.

Autant il est peu utile dans le centre-ville, qui se prête à des balades à pied, autant je vous le conseille pour partir à la découverte des polders ou des alentours d’Amsterdam.

Visiter Amsterdam 

J’ai écrit trois articles pour vous aider à organiser votre voyage :

Dans cet article, après une brève introduction, je vous présente trois balades très différentes et complémentaires et des conseils pratiques :

Notez que les balades proposées sont des suggestions. N’hésitez pas à les allonger ou les raccourcir selon votre envie ou la météo. Et si un chemin vous tente mais que je n’en parle pas allez-y ! Puis racontez moi dans les commentaires vos trouvailles.

Tous les textes en couleur corail indiquent un lien interne ou externe.

Le vélo : une institution néerlandaise

Le vélo est une institution aux Pays-Bas. Ne croyez cependant pas que cela a toujours été le cas. C’est le résultat d’une volonté politique depuis plus de 50 ans qui a permis au pays de se doter d’une infrastructure tout à fait exceptionnelle. Un réseau de 35000 km de pistes cyclables a été construit. Les voies de circulation sont larges, sécurisées, bien signalisées. Sur les routes sans infrastructure cyclable les voitures roulent lentement et font très attention aux vélos.

Je vous invite à regarder cette vidéo, en anglais, pour comprendre pourquoi et comment le vélo c’est imposé aux Pays-Bas. En 1970 ce n’était pas encore évident :

Le résultat est là. Aujourd’hui, 27 % des trajets aux Pays-Bas sont réalisés à vélo ! Que ce soit pour aller travailler, emmener les enfants à l’école ou faire les courses les Néerlandais enfourchent la petite reine. Le vélo a pris ce surnom à la fin du XIXe siècle, en l’honneur de la reine Wilhelmine d’Orange-Nassau, qui se baladait en bicyclette.

Vous verrez peu de cyclistes avec un vélo hi-tech en carbone et 28 vitesses, portant un casque et des tenues bariolées de sportif amateur.

Vous remarquerez plutôt qu’ils sont vêtus avec leurs habits de tous les jours et qu’ils utilisent des vélos avant tout utilitaires : robuste, parfois antédiluvien, jamais tape-à-l’œil. En arrivant à Amsterdam, j’ai acheté une « gazelle » d’occasion. Je l’ai toujours garée dehors, quel que soit le temps. Cinq après, elle était en parfait état de marche et le vélo, peu sexy, n’avait jamais été volé !

Alors venir aux Pays-Bas sans faire au moins une virée à vélo serait très dommage. Mais au lieu de faire comme tous les touristes qui restent dans le centre-ville je vous ai concocté trois balades, faciles, qui vous feront découvrir des facettes très différentes des Pays-Bas autour d’Amsterdam.

Parking vélos à la gare d'Amsterdam Centraal

La carte des environs d’Amsterdam pour vous repérer

J’ai préparé une carte schématique pour vous permettre de situer où se déroulent les trois balades que je vous propose :

Chacune des trois balades mérite une journée. Elles ne sont pas trop longues et suffisamment diversifiées.  Si vous en réalisez une, faites-moi part de votre retour d’expérience dans les commentaires !

En selle !

Carte des environs d'Amsterdam

Partir à la découverte de l’Amstel et des polders d’Amsterdam

Je vous propose une première balade que nous avons expérimentée de nombreuses fois avec des amis de passage qui l’ont toujours bien appréciée. C’est donc une valeur sure !

La balade commence au musée de l’Hermitage. Un grand bâtiment en briques rouges que vous ne pourrez manquer. Ce musée est une succursale du fameux Ermitage de Saint-Pétersbourg. Les expositions changent régulièrement et sont toujours intéressantes. Mais aujourd’hui, vous partez sur votre vélo ! Vous ferez sa visite une autre fois.

On suit l’Amstel, sur sa rive orientale. Vous apercevrez le superbe « magere brug » qui est un pont basculant traditionnel à double levis. Avec un peu de chance, vous le verrez fonctionner pour laisser des bateaux.

Un peu plus loin se trouve l’hôtel Intercontinental qui est l’un des plus luxueux de la ville. Un bâtiment massif parfois assiégé par des fans en attente d’apercevoir furtivement leur star venue y loger.

Si vous avez la chance d’être à Amsterdam par une chaude journée d’été vous y verrez de jeunes gens prenant leur bain de soleil en maillot de bain et même plonger dans l’Amstel !

Pont à bascule sur l'Amstel
Baignade sur l'Amstel
Ambiance estivale sur l'Amstel

La piste cyclable continue d’abord en ville. Elle est très fréquentée aux heures de sortie de bureau par les habitants qui retournent dans les banlieues d’Amsterdam.

Puis, sans même le relever, vous quitterez la ville. Veillez à bien toujours suivre la piste qui longe l’Amstel. Vous remarquerez, sur votre gauche, des jardins ouvriers. Prenez la peine d’aller le visiter. On y retrouve déjà une atmosphère de pays de l’Est.

Tous les weekends, les équipages d’aviron viennent s’exercer sur l’Amstel. En été, ils se mélangent aux nombreuses embarcations de toutes sortes. Le Néerlandais se sent chez lui sur l’eau !

Vue d'avion sur l'Amstel et les polders
L'Amstel dans la campagne

Ensuite, la piste continue tranquillement jusqu’à Ouderkerk aan de Amstel. C’est un joli petit village situé à 10 km au sud de la ville. Vous y trouverez deux restaurants si vous arrivez à l’heure du déjeuner.

Juste avant d’arriver vous observerez un superbe moulin à vent qui est devenu une maison résidentielle.

Moulin à vent sur l'Amstel

À Ouderkerk aan de Amstel, passez sur la berge occidentale, soit par un minuscule ferry pour piétons, ou par un pont.

Puis remontez sur environ 2 km avant de bifurquer vers l’ouest au niveau d’un petit bâtiment industriel qui abrite des pompes à eau.

Vous parcourrez une zone de polder situé en contrebas de la rivière et en dessous du niveau de la mer. Vous comprendrez mieux pourquoi pomper est essentiel pour maintenir les Pays-Bas à sec !

Polder

Ensuite, après avoir traversé la jolie banlieue résidentielle d’Amstelveen, vous vous retrouverez dans le bois d’Amsterdam (Amsterdam bos). Selon votre fatigue, explorez celui-ci ou rendez-vous directement au café de Bosbaan. Il donne sur le bassin d’aviron pour une bière bien méritée ! C’était notre halte habituelle sur ce parcours.

La balade se finit en revenant vers le Vondelpark. Vous longerez une vieille ligne de tram que des véhicules historiques empruntent parfois. La piste cyclable est très fréquentée. C’est là que vous réaliserez que le vélo est un mode de transport vraiment essentiel pour les Néerlandais et les Néerlandaises.

Sur le chemin, vous verrez quelques maisons flottantes sur votre gauche et l’ancien stade olympique sur votre droite.

Maisons flottantes
Tramway historique à Amsterdam

Le trajet global est d’environ 25/35 km, selon vos variantes, sur un terrain bien plat. Seul le vent peut le rendre un peu plus difficile. Il est varié et vous montre des facettes plus rurales d’Amsterdam.

Balade en vélo sur l'Amstel

De Haarlem à la plage d’Amsterdam

La deuxième balade que je vous propose vous fera découvrir Haarlem, le cordon de dunes qui longe la côte maritime néerlandaise et la mer du Nord.

Vous commencerez par prendre le train depuis Amsterdam Centraal jusqu’à Haarlem. Le trajet ne dure que 20’. Vous pouvez soit apporter votre vélo, moyennant un supplément, ou en louer un à Haarlem.

Sachez que le train continue jusqu’à Zandvoort. Vous pouvez donc décider de raccourcir la balade en allant directement au terminus ou à la gare intermédiaire de Overveen.

Haarlem est une très jolie petite ville qui mérite à elle seule une excursion. Mais si vous souhaitez faire la balade que je vous présente, vous ne ferez qu’y passer pour en avoir un aperçu, car vous aurez d’autres lieux à voir.

Après avoir pris vos vélos, rendez-vous sur la place du marché (grote markt). N’hésitez pas à cadenasser vos vélos pour découvrir les alentours de la place à pied. Le vieux Haarlem vaut le coup. Autour de la très jolie place, repérez l’hôtel de ville (Stadhuis), la halle aux viandes (Vleeshal) et l’église Saint-Bavon (Grote kerk).

Grote markt à Haarlem

Faites cependant attention à l’heure, car la balade à vélo fait une trentaine de kilomètres. Ce serait dommage que vous soyez pris par le temps et ne puissiez en profiter. Pour sortir de la ville, je vous conseille d’indiquer le restaurant « Loetje Overveen » sur Bloemendaalseweg à Overveen dans Google Map.

À partir du restaurant, votre navigation sera très simple !

Il vous suffira de suivre les numéros des « cycling nodes ». Le principe est très évident. Chaque carrefour de pistes cyclables a un numéro (près du restaurant « Loetje Overveen », c’est le numéro 1). Des panneaux indicateurs vous mentionnent la direction du prochain carrefour avec son numéro. Ainsi, dans notre parcours, vous rejoindrez le carrefour numéro 21, puis 36, 37, 77, etc. Notez l’ensemble des « cycling nodes » avant de partir et suivez les numéros comme au loto !

Pour en savoir plus sur ce système référez-vous au site bicycledutch.wordpress.com qui est une référence.

Pour notre balade du jour, les numéros gagnants sont : 01, 21, 36, 37, 77, 79, 18, 66, 99, 19, 20, 01 et 22. Vous pouvez les visualiser sur la carte ci-dessous.

Carte "cycling-nodes" entre Haarlem et Zandwoort

Votre circuit vous emmènera à travers des dunes, des forêts de pins. Vous aurez quelques montées et descentes plutôt inattendues aux Pays-Bas. Pas d’inquiétude, cependant, cela n’a rien à voir avec le col de l’Iseran !

Ces dunes jouent un rôle important pour protéger le pays des offensives de la mer. C’est pourquoi la presque totalité du littoral néerlandais est inconstructible pour notre plus grand bonheur de cycliste !

Après 7 km, vous atteindrez la cité balnéaire de Zandvoort. Accessible en train, c’est la plage d’Amsterdam. Les rares jours de forte chaleur, elle est prise d’assaut. La ville en elle-même n’a rien d’extraordinaire. La plage immense qui s’étend de part en part sur des dizaines de kilomètres est son principal attrait. Il est plaisant de s’y balader à pied, quel que soit le temps.

Plage de Zandwoort
Plage à Zandwoort

À Zandvoort, vous pourrez vous manger dans l’un des restaurants situés sur la plage. N’en attendez rien de spécial sur le plan culinaire si ce n’est de passer un bon moment à regarder l’animation de la plage ou le mouvement des marées.

En remontant vers le nord, vous longerez le circuit de formule 1 avant de pénétrer dans le « Zuid-Kennemerland National Park ». Le site internet du parc est une mine d’informations pour préparer votre balade dans les dunes. En chemin vous croiserez même des bisons !

Bisons à La plage à « Zuid-Kennemerland National Park »
Etang dans le « Zuid-Kennemerland National Park »

Selon votre humeur, arrêtez-vous pour vous marcher sur la plage, nager ou simplement flâner dans le parc.

Enfin, vous retournerez tranquillement vers la gare de Haarlem où l’excursion se finit.

Dunes sur la plage de Schiermonnikhoog

Le port et les nouveaux quartiers

Amsterdam n’est pas qu’une cité historique. Son présent est bien vivant et mérite une excursion. Je vous propose une troisième balade à vélo qui vous fera emprunter plusieurs bacs et visiter le côté portuaire et industriel de la ville.

Le trajet commence à la gare Centrale.

De là, vous longerez l’Ij vers l’ouest. Vous passerez par le palais de justice à la construction intéressante.

Continuez jusqu’au complexe immobilier MVRDV. C’est un ancien silo, sur une digue, transformé en un ensemble d’appartements et de bureaux. Les Pays-Bas sont plutôt créatifs en matière d’urbanisme et d’architecture. Le résultat est souvent très bon surtout dans la cohabitation de zones industrielles et résidentielles.

Palais de justice à Amsterdam
Vue aérienne du palais de justice
Bâtiment MVRDV

Votre chemin vous mènera ensuite dans un ancien quartier portuaire en pleine restructuration pour devenir un nouveau faubourg résidentiel. Lorsque j’y étais, nous voyions plutôt les bulldozers, mais depuis il a dû prendre sa physionomie définitive.

Au bout, on trouve un restaurant étonnant localisé dans un ancien relais radio pirate : REM Eiland. Ce relais se situait jadis dans les eaux internationales de la mer du nord et diffusait des programmes TV non officiels. Le restaurant a fermé pendant le Covid mais ça vaut le coup d’aller voir le bâtiment.

Vous aurez, à cet endroit, un aperçu du port d’Amsterdam qui s’étend presque jusqu’à la mer. C’est le quatrième plus grand d’Europe. Autrefois les bateaux devaient passer par le « Zuiderzee » pour rejoindre la Mer du Nord. Comme l’étendue d’eau s’ensablait un canal de 21 km a été construit jusqu’à Ijmuiden. Il donne un accès plus direct à la Mer du Nord et, grâce à des écluses, il est protégé des marées.

REM eiland
Port d'Amsterdam

Puis revenez sur vos pas pour prendre un ferry, gratuit, pour vous rendre de l’autre côté de l’Ij à la friche industrielle NDSM.

Au port d’arrivée, une grue multicolore, un hôtel bateau et un antique sous-marin soviétique vous mettront dans l’ambiance.

Ferry sur l'Ij
Grue à NDSM

Juste à côté du ferry, vous découvrirez d’immenses hangars métamorphosés en un squat artistique : NDSM. Vous trouverez dans le coin quelques bars alternatifs où vous pourrez boire un verre ou grignoter un snack. L’atmosphère, un peu hippie et marginal est étonnante.

Si vous souhaitez un déjeuner plus consistant et traditionnel, je vous recommande le Loetje aan ‘t IJ situé au bord d’une marina et de l’Ij.

Squat artistique à NDSM
Amsterdam-Noord

Ensuite, vous retournerez tranquillement jusqu’à l’Eye, le musée cinématographique, à travers une zone mi — industrielle, mi — résidentielle. Vous passerez à côté du siège social de Shell.

L’Eye, que je mentionne aussi dans l’article « Amsterdam à pied », mérite un arrêt. Son architecture tant extérieure qu’intérieure est étonnante et réussie. C’est un endroit où j’aimais bien venir prendre un verre ou aller regarder un film.

Près de l’Eye, se situe le A’dam Tower. D’en haut, vous avez une très belle vue panoramique d’Amsterdam. La montée est cependant un peu chère, je trouve, pour l’intérêt. Amsterdam, contrairement à une ville comme New York, ne se découvre pas en hauteur. Une alternative est de réserver un repas au restaurant panoramique.

Ensuite, si vous êtes fatigués, vous pouvez retourner en ferry vers la gare Centrale. A ce point de la balade vous aurez roulé entre 10 et 12 km.

Vue de la terrasse de l'Eye

Si vous avez l’énergie, je vous invite à continuer le long d’un canal vers le parc de Nooder. Puis vous bifurquerez vers Nieuwendammerdijk. C’est une rue bordée de jolies maisons de pêcheurs. Vous changerez complètement d’ambiance et aurez l’impression de remonter dans le temps. C’est l’un de mes endroits préférés d’Amsterdam.

Avant de rebrousser chemin allez jusqu’à la petite marina.

Marina près de Nieuwendammerdijk
Nieuwendammerdijk

Puis, en traversant un joli petit bois, vous rejoindrez le ferry Zamenhofstraat qui vous ramènera vers la ville sur l’ile de KNSM. Baladez-vous un peu sur l’île pour apprécier l’architecture des immeubles à vocation sociale.

Immeuble sur KNSM eiland
Vue d'avion de l'île KNSM et Java

Revenez ensuite sur le continent. Vous longerez d’anciens hangars convertis en habitations.

Ne manquez pas l’hôtel Lloyd. L’histoire de celui-ci est poignante car beaucoup de femmes et d’hommes y ont souffert.

À l’origine il hébergeait de pauvres immigrants qui arrivaient en train d’Europe centrale avant d’embarquer vers l’Amérique du Sud en quête d’une meilleure vie.

Puis les Allemands transformèrent le bâtiment en prison. Il devint par la suite un centre de détention et, en 1989, un squat d’artistes.

Aujourd’hui, c’est un hôtel insolite qui offre des chambres d’une à cinq étoiles toutes décorées par des décorateurs ou décoratrices différents. Cette reconversion me gêne un peu car elle consiste à oublier le passé tragique du bâtiment. Mais ce n’est qu’un avis personnel.

Hotel Lloyd
Chambre 5 étoiles dans le Lloyd hôtel

Juste avant de retourner à la gare Centrale, vous longerez le terminal passager maritime. Avec un peu de chance, vous y observerez d’énormes paquebots de croisière. J’y ai vu personnellement le Queen Elizabeth 2.

Cette balade est trés diversifiée. Au total vous aurez pris deux ferries et parcouru environ 20 à 25 km.

Port maritime passagers d'Amsterdam

Conseils pratiques pour louer et faire du vélo à Amsterdam

Louer un vélo est très facile. Vous aurez l’embarras du choix et je ne pense pas qu’il y ait de meilleurs loueurs que d’autres. Privilégiez celui le plus pratique pour vous notamment sa proximité par rapport à votre hébergement. Vérifiez l’amplitude de ses horaires d’ouverture.

Où trouver un loueur à Amsterdam.

Pour le choix du vélo, demandez bien à en avoir un avec des freins au poignet (hand break) et non au pédalier (foot break). C’est un freinage très efficace, mais qui demande une certaine technique, car il consiste à rétropédaler !

Sauf si votre forme physique est limitée, un vélo électrique ne me semble pas utile, car le terrain est plat (ça, vous vous en doutiez !). Votre principale difficulté sera le vent de face qui peut être redoutable !

Point majeur : vérifiez bien votre vélo avant de partir et n’hésitez pas à en demander un autre s’il ne vous convient pas. Les flottes des loueurs sont beaucoup utilisées et la maintenance ne suit pas toujours.

Pour la météo, je vous suggère de recourir à deux sites hollandais.

Leur fiabilité est moyenne sur le long terme, car le temps est trop changeant. En revanche, elles vous indiqueront les passages pluvieux dans les prochaines heures.

À consulter pour savoir s’il vaut mieux aller au musée ou faire une balade à vélo !

Les sites sont aussi disponibles avec des applications pour smartphone.

Weeronline

Buienradar

Faire du vélo aux Pays-Bas nécessite d’observer quelques règles.

C’est d’autant plus essentiel que le trafic est important.

 

  • Attention aux rails de tram. Vous devez les prendre de façon perpendiculaire pour éviter de vous retrouver bloqué dedans.
  • Tendre le bras à chaque fois que vous souhaitez changer de direction.
  • Toujours circuler à droite de la piste cyclable et laisser le passage aux cyclistes plus rapides ou plus pressés que vous. C’est d’autant plus vrai aux heures de pointe.
  • Ne pas essayer d’imiter les Néerlandais qui sont plus virtuoses que vous ! Par exemple, n’envoyez pas un SMS avec les deux pouces tout en roulant…
  • Ne pas vous garer n’importe où, en particulier près des gares. Il y a des endroits prévus pour ça.
  • Bien cadenasser votre vélo si possible à un point fixe.
  • Respectez les priorités des piétons même si les locaux ne le font pas.

Trois applications sont à télécharger sur votre smartphone :

  • « GVB » pour avoir les horaires de métro, tram, bus et ferry,
  • « NS » pour les horaires de trains. Vous pouvez aussi y acheter vos billets.
  • « Google Map » pour vous guider lors  du trajet à vélo.

    Goede  wandeling !

    Bonne balade!

    Commentaires

    4 Commentaires 

    1. Merci pour l itinéraire 3 nous ne avons eu le temps que de faire la moitié mais nous avons beaucoup aimé notamment les maisons de pecheur ! Merci pour vos explications , le plan, les conseils !

      Répondre
      • Bonjour Sophie,
        Je suis heureux que vous ayez apprécié la balade !

        Répondre
    2. Un grand merci pour toutes ces propositions alléchantes !
      Nous allons passer cinq jours à Amsterdam en Avril 2023 et risquons bien de suivre le panachage que vous nous présentez entre ville, campagne et mer, à pied et vélo : très belles perspectives !!!!
      Sitôt le périple réalisé, nous ne manquerons pas de venir au rapport!

      Répondre
      • Merci pour votre retour. J’espère que vous apprécierez cette superbe destination.

        Répondre

    Envoyer le commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *